DEFINITION

Le conciliateur éthique est un négociateur agréé par l’ASBL Conciliation Éthique qui,agissant en tant que tiers désintéressé* et de façon totalement impartiale**, a pour mission d’assister les particuliers,les personnes morales,les villes ou communes, les associations…etc,dans la recherche d’une solution amiable lorsqu’ils/elles sont confrontés à une situation conflictuelle commerciale ou civile.
Il s’agit d’un nouveau métier à part entière, n’ayant pas d’équivalent même si ,bien évidemment ,de nombreuses personnes dans le cadre ou non de leurs professions respectives peuvent tenter de pratiquer la conciliation ,agissant alors en tant que tiers intéressés,ou de façon partiale .
La médiation prévue dans le code judiciaire est,quant à elle,une méthode de pratique du droit dont le but est d’éviter les tribunaux tout en restant dans la sphère du droit et des normes .Cette méthode est intéressante pour tenter de résoudre avec discrétion les litiges dans lesquels la part du juridique se révèle être la source primaire de l’entretien du conflit.

La compréhension de la notion de « tiers désintéressé » est essentielle pour une parfaite approche de ce nouveau métier .
Le tiers désintéressé agit sans contrainte statutaire, hiérarchique ,sans contrat d’emploi avec un employeur quel qu’il soit (administration,villes,communes,association professionnelle,entreprise ,indépendant,etc…).Il agit en tant qu’indépendant dans le cadre d’un mandat avec une obligation de moyens mais pas de résultat.Il tient compte de l’environnement juridique,technique,contractuel ,mais ne s’occupe réellement que de l’objectivation du conflit qu’il tente de faire partager aux parties concernées .
Il agit donc en toute indépendance et n’a comme seule et unique préoccupation que de comprendre et d’analyser le conflit afin de chercher ,d’inventer ,de proposer une solution susceptible de satisfaire les usagers.

** le conciliateur éthique est impartial mais pas neutre.
Cela veut simplement dire qu’il ne cherche jamais à faire pencher la balance en faveur d’une partie mais qu’il n’hésite pas à s’engager dans le débat .

PROFIL

Le conciliateur éthique est un négociateur qui ,doté d’une expérience indispensable ,possède les connaissances généralistes nécessaires à la compréhension des cas qui lui sont confiés .Certains peuvent être spécialisés dans des domaines très spécifiques comme l’informatique,la construction ,l’industrie ou le droit.
Le sens de l’écoute,de la synthèse ,une personnalité susceptible d’entraîner l’adhésion et de pratiquer l’impartialité sont des conditions sine qua non pour la pratique d’un métier qui finalement tient plus d’une vocation que d’un savoir .La créativité dont il est capable de faire preuve dans sa recherche obsessionnelle d’une solution juste est sa principale qualité.
Le conciliateur éthique peut avoir besoin de l’assistance d’un technicien spécialisé dans n’importe quelle matière ,y compris le droit (et/ou d’un sapiteur).

COMMENT Y ACCEDER ?

-s’inscrire pour passer un test et un entretien(2h)
-suivre un séminaire organisé par l’école de philosophie « causa sui » (x séances de 2h)
-suivre un stage accompagné par un conciliateur affirmé. (x dossiers)
-une éventuelle mise à niveau dans un domaine peut être envisagée
-conclure une convention avec l’ASBL Conciliation Éthique

Je veux plus d’informations